Agriculture et sangliers sont-ils compatibles?

Comment gérer la présence des animaux sauvages au potager? Ceux-ci sont souvent malvenus, et le fait est qu’ils causent parfois beaucoup de dégâts…

Agriculture et sangliers peuvent-ils cohabiter ?

Je te fais part ici de mon expérience à ce propos. Ce n’est certes pas la réponse habituelle au problème, mais en tous cas cela fonctionne pour nous, à Flores de Vida.

L’espace sanglier terminé … il reste à laisser les cannes pousser tranquillement.

Agriculture et sangliers : un espace pour les sangliers

Tu peux trouver d’autres informations sur la permaculture, l’écologie et la bio-construction sur d’autres articles d’Ecologie Globale

Et tu peux découvrir le projet Flores de Vida, le lieu d’expérimentation de Ecologie Globale sur Flores de Vida

N’hésites pas à laisser tes impressions, commentaires ou questions sous la vidéo.
Bon visionnage !!!

Si tu as aimé cet article, n'hésites pas à le partager avec tes amis !

5 réflexions sur « Agriculture et sangliers sont-ils compatibles? »

    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      3 ans plus tard, ça se confirme: il y a chaque fois un lien entre la présence de certaines personnes, et les « manifestations » plus ou moins importantes des sangliers, qui prennent parfois des formes différentes, qui cessent dès qu’une des personnes présentes sur le lieu s’en va, ou qu’une situation un peu tendue se termine.

      Répondre
  1. JL

    Super ! eh oui on peut téléphoner au sangliers… bravo et merci pour cette vidéo témoignage de notre capacité à établir des liens de communication avec les animaux.
    un ami m’a raconté qu’il avait rencontré un agriculteur en inde qui communique avec les lapins et autres petits animaux : il cultive pour eux une partie de son jardin et les petits animaux du voisinage ne dépasse jamais la limite établie.
    pour ma part, j’ai réussi à expliquer aux fourmi l’intérêt pour elles de changer leur itinéraire car chaque semaine je serai obligé de bousculer nombre d’entre elles avec mon balais… trois semaines plus tard : plus une seule fourmi sur l’ancien passage.
    vive la téléphathie.

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Hé oui, les animaux sauvages ne sont pas forcément des ennemis … et pareil pour les humains (hihi)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *