L’art de la pioche, pour être efficace sans s’abîmer le dos

Etre efficace au travail n’est pas seulement une question d’organisation !!!

Je te propose aujourd’hui un petit tutoriel sur l’art de la pioche.

Une bonne position permet de ne pas s’abîmer le dos et permet de faire travailler les bon muscles. C’est un peu plus fatiguant au départ car ça met en jeu des muscles souvent peu utilisés, mais c’est évolutif au lieu d’être dégénératif.

Tu peux même transformer une corvée en occasion de faire un chouette exercice.

Piocher sans se faire mal est tout de même intéressant, non?
La respiration est synchronisée avec le mouvement : inspir en montant la pioche, expir lorsqu’elle redescend.
Si ça se trouve tu vas y prendre tellement gout que tu vas regretter de ne plus avoir de travaux à faire.

 

Dans la même rubrique, tu peux voir également :
L’art de la pelle, pour manier la pelle avec efficacité sans s’abîmer le dos
L’art de la coupe, pour ébrancher efficacement

Amuse-toi bien, et dis-moi ce que tu en penses.
A tout bientôt !
Nat’

Mets de l'Energie dans ton quotidien

As-tu envie d’être au top et d’être vraiment efficace ?
Si tu as envie de te remettre en Forme et d’agir vraiment efficacement au quotidien,

je t’invite à découvrir ma formation en ligne : « 9 mois pour Renaître ».
Essaie-la 1 mois, sans engagement, et expérimente une nouvelle manière de vivre ton corps.
Retrouve ton Energie et Forme Optimum !!!
Clique ici pour accéder à la présentation :
Présentation de la formation « 9 mois pour Renaître »
A tout bientôt !

 

 

 

 

Si tu as aimé cet article, n'hésites pas à le partager avec tes amis !

7 réflexions au sujet de « L’art de la pioche, pour être efficace sans s’abîmer le dos »

  1. marie

    bonjour Nat’ et JL(Jean-Louis)….je trouve TRES intéressant ce que Jean-Louis raconte pour les doigts lanceurs…j’ai saisi le principe et c’est vraiment bien mieux…par contre pourquoi Jean-Louis tu dis main ou balle fouettée ( c’est un terme !!!) ?
    Je pense que ce commentaire de Jean-Louis aurait tout intérêt à se trouver dans « oser jongler », avec des exercices comme proposés si-dessus.
    Les amis, faites-vous de belles journées et MERCI

    Répondre
    1. JL

      Bonjour Marie.
      pour la petite histoire c’est mon prof de jonglage qui m’a conseillé un jour de fouetter la balle avec les doigts. je ne sais pas si c’est un terme… c’est comme cela qu’il l’a exprimé.
      comment on nome telle chose me semble peu important au regard la compréhension de cette chose.
      si cette technique t’apporte c’est super ! et j’en suis ravi 🙂
      de toute façon, je pense qu’on en reparlera dans « oser jongler »
      belle journée.
      JL

      Répondre
  2. JL

    oui nat’.
    verrouiller le dos droit et étirer la nuque. utiliser un maximum les jambes.
    on peut souligner l’expiration synchronisée avec le mouvement : on l’entend sur la vidéo en temps réel.
    utiliser les bras pour fouetter, c’est comme en jonglage le fouetté de la balle pour la propulser. cela ajoute de la puissance sans effort supplémentaire au mouvement des bras.
    c’est exactement le même principe que « dérouler le pied » (exercice que tu présentes très bien dans « réveille ton corps »)
    bonne pioche 🙂 et belle journée
    JL

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Oui, la respiration synchronisée avec le mouvement; j’ai oublié d’en parler.
      Merci pour ta remarque; je vais de ce pas le mettre sur l’article.
      Quand au « fouetté de la balle », je veux bien que tu m’en dises plus … peut-être une petite vidéo?
      Bonne soirée !!!

      Répondre
      1. JL

        techniquement, je ne sais pas comment faire une vidéo.
        je veux bien tenter de décrire cette technique « fouetter la balle » :
        l’exercice que je propose, vise surtout une prise de conscience du mouvement des doigts qui lance la balle.
        paume vers le ciel, la balle est propulsée verticalement sans bouger l’avant bras de la main qui s’exerce uniquement en repliant vivement les doigts vers l’intérieur de la main.
        si l’impulsion est verticale : la balle doit retomber dans la main qui s’ouvrent aussitôt. répéter 3 ou 4 fois. puis, idem pour l’autre main.
        pour vérifier que c’est uniquement les doigts qui propulsent la balle, on peut par exemple s’exercer assis en tailleur, le poignet est en contact avec le genou du même coté ; la main libre, en attendant son tour, place ses doigts un ou deux centimètres au dessus du poignet de la main qui s’exerce à fouetter : cela, pour vérifier que l’avant bras reste bien immobile et en contact avec le genou.
        le but de cet exercice n’est pas de lancer haut mais de prendre conscience de l’intervention des doigts dans le lancé. à partir de cette prise de conscience, on s’aperçoit ainsi que l’on peut décupler la vitesse et la hauteur du jet pratiquement sans effort supplémentaire dans le mouvement circulaire des mains quand on jongle avec plusieurs balles. (évidement, si l’on applique immédiatement le fouetté à trois balles : il y a de grande chance que la direction soit moins précise que d’habitude et qu’une main y arrivera moins bien que l’autre. comme toute technique cela se travaille. par exemple : en s’exerçant à faire une jolie courbe avec une seule balle fouettée. puis avec deux. puis avec trois.)
        remarque : au début, si l’impulsion n’est pas très verticale : placer l’autre main quinze ou vingt centimètres au dessus afin de bloquer la balle propulsée que l’on relâchera dans la main qui s’exerce à fouetter. (c’est mieux que de rattraper la balle mal lancée car cela évite de s’agiter, en effet, la nervosité n’engendre pas la vitesse.) progressivement on augmentera la distance entre les deux mains.

        voilà, j’espère être clair. dis moi si tu comprends ou pas la démarche.
        JL

        Répondre
        1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

          Merci Jean-Louis, ça m’a l’air clair … je tente et je te dis.
          Passe une bonne journée

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *