Pommiers issus de semis

L’aventure du semis d’arbres fruitiers

La permaculture invite à la simplicité.
Il n’est pas indispensable de greffer un arbre fruitier pour avoir des fruits de qualité.
Lorsqu’on sème un noyau ou un pépin on ne sait pas à l’avance quelle variété on va avoir.
C’est un peu la loterie. Il peut se faire que le résultat ne soit pas à la hauteur de nos espérances, mais il y a aussi de bonnes surprises, voire l’apparition d’une nouvelle variété.
L’aventure vaut le coup d’être tentée, si on a un peu de place et un peu de temps, et on peut toujours greffer plus tard si le résultat ne nous convient pas.

Si tu as aimé cet article, n'hésites pas à le partager avec tes amis !

5 réflexions au sujet de « Pommiers issus de semis »

    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Oui, elles sont super !!!
      Je n’ai pas pour l’instant réussi mes semis de grenades…sais pas pourquoi. D’après les infos que j’ai les semences ont besoin de stratification froide (je prépare une petite vidéo la-dessus).
      Je multiplie les grenadiers par bouture (ça marche très bien) ou par rejets.

      Répondre
  1. JEAN LOUIS

    Hello Nat’. Ils sont bien beaux tes pommiers avec leurs branches un peu en chandelier. Le grand amateur de pommes que je suis aimerait bien un jour, lui aussi, croquer une pomme de son verger. Seulement voilà, mon jardin n’a de système d’arrosage que le ciel. Peux tu nous en dire plus sur l’arrosage. As-tu laissé faire la nature, plutôt sèche vers chez toi ? Bonne journée à toi. JLouis

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Je n’arrive pas pour l’instant à me passer d’arroser; j’en parlerai en détail un de ces jours.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *