Photo Emilie Elzière

Réchauffement climatique et effet de serre … la question est chaude !!!

Bonjour bonjour, voilà la suite des aventure de notre belle planète.
L’article et la vidéo sur l’effet de serre et le réchauffement climatique ont suscité  plusieurs questionnements. J’en ai fait une synthèse et je vais essayer de faire le point.

Les points soulevés sont :
1-  La vidéo date de 2007 et les choses peuvent avoir  changé depuis.
2 – Pourquoi les scientifiques du monde entier ne se lèvent-ils pas pour dénoncer l’erreur?
3– Nous polluons déjà tellement que si on enlève le frein “réchauffement climatique” ça va être la catastrophe.
4 – Mais alors pourquoi toute cette histoire ? Pourquoi continue-t-on à colporter cette histoire si elle est fausse, et quel est l’intérêt? Qui pourrait y avoir un intérêt?

Cet article fait suite à :
Le réchauffement climatique est-il dû à l’activité humaine?

Donc :

1 – Les relevés de glace dans les calottes polaires portent sur des milliers d’années

Je ne pense pas que les glaces des pôles aient beaucoup varié en 7 ans, et les données qui ont été relevées datent de milliers d’année. Donc ce sont des données qui resteront valable dans plusieurs siècles. En résumé : les variations des courbes de températures ne suivent pas celles du CO2 … mais les précèdent. En clair : plus il fait chaud, et plus il y a de CO2, et pas le contraire.

2 – Il est très mal vu de mettre en doute la théorie du réchauffement climatique du au CO2

c’est fort bien expliqué dans la vidéo et pour moi ça fait sens. Tous les crédits recherche scientifique sont orientés sur le réchauffement climatique, et tout ce qui ne rentre pas plus ou moins dans cette case n’a aucune chance d’avoir des financements. Donc les scientifique ont le choix entre ne rien dire et avoir du boulot, ou bien dire et être au chômage.  Et de plus l’accès aux médias n’est pas forcément facile pour ceux qui choisissent de ne pas suivre la direction officielle. Et lorsqu’il y a une publication officielle les données qui pourraient mettre en doute la théorie en vogue sont tout simplement supprimées, ainsi que c’est expliqué dans la vidéo. Je dois bien dire que c’est une manière d’agir qui n’est pas nouvelle et que l’on retrouve dans tous les aspects de la vie sociale (il y aurait un article entier à faire là-dessus).

3 – Ne pas confondre CO2 et pollution

Il n’est certes pas question de dire : c’est bon, il n’y a pas de problème avec le CO2, on peut y aller! Non, il s’agît de prendre conscience des vrais pollutions … car le CO2 n’est pas un gaz polluant !!! Les êtres humains, les animaux et les arbres produisent du CO2 en permanence, tout simplement en respirant, et la plus grande production ne vient pas de l’humanité mais des volcans.
Je dois bien dire, d’ailleurs, que même avant d’avoir toutes les infos, que cette histoire me paraissait bizarre : comment un gaz non polluant et présent partout sur la planète peut-il devenir l’ennemi public n°1 ?
De plus n’oublions pas que la théorie du réchauffement climatique du au CO2 n’est qu’une théorie !
volcan

4 – Le CO2 est l’arbre qui cache la forêt

Cette histoire c’est, en fait, l’arbre qui permet de cacher la forêt, et qui permet de masquer les pollutions diverses de l’eau et des sols, les manipulations génétiques, la perte de fertilité des sols
Le plus savoureux (si j’ose dire) c’est que nous mettons toute notre énergie sur la seule chose qui n’est pas de notre fait, en oubliant tout ce dont nous sommes responsables … pour nous concentrer sur le réchauffement climatique dont le responsable est … le soleil !

Il suffit à présent de ne pas produire de CO2 pour ne pas polluer !!!

Avec cette histoire il suffit de dire que telle activité ne produit pas de CO2 pour qu’elle soit cataloguée écologique. Ainsi le nucléaire devient parfaitement écologique, ce qui est tout de  même un comble.  Une usine qui rejette des polluants dans une rivière mais qui ne produit pas de CO2 ne pose pas de problème. Le Rhône sera bientôt un fleuve de boue nauséabonde mais ce n’est pas un problème : il ne produit pas de CO2. Les sols perdent leur fertilité malgré des apports de plus en plus important d’azote (Voir les vidéos de Claude Bourguignon, par exemple), mais tout va bien. Les manipulations génétique sont en train de perturber tout l’éco-système, les abeilles disparaissent (… et je pourrais continuer longtemps )… mais fort heureusement tout cela ne produit pas de CO2.
Tu commences à comprendre à qui cette histoire profites?

Mais alors qu’en est-il du réchauffement climatique?

soleil Pour rappel, le réchauffement semble corrélé avec l’activité solaire, et plus il y a de tâches solaires, plus la température augmente. Il semblerait toutefois qu’elle n’augmente pas tant que ça, et qu’il y ait eu sur la planète des périodes beaucoup plus chaudes.
En fait le climat change en permanence; un coup ça se réchauffe, un coup ça se refroidit… Il n’y a pas de quoi s’affoler.

Mais alors que faire?

C’est là que ça devient intéressant. Déjà la première chose à faire, me semble-t-il, est de cesser de bondir les armes à la main lorsqu’on entend CO2. Ensuite, s’il n’y a pas de quoi s’affoler par rapport au changement climatique, il est temps de se bouger par rapport aux pollutions diverses. Et la façon la plus efficace n’est pas de manifester ou signer des pétitions; la seule chose qui peut réellement avoir une portée est  “couper les crédits”.
“Couper les crédits” c’est arrêter de financer ce qui nous semble nocif pour la planète et l’humanité. Je parle là au niveau individuel; la société étant la somme des individus qui la composent.
Donc :
-si le nucléaire te semble être un problème n’utilise plus d’énergie venant d’une centrale.
– si la pollution des sols te préoccupe n’achète plus aucun produit qui ne soit pas bio.
– si les OGM te préoccupent n’achète plus rien qui en contienne.
… la liste est longue et je crois que je vais faire un article là-dessus !

Et à présent, action :  prend un papier et un crayon, ou bien ouvre un fichier texte, et fais la liste de tout ce qui cloche sur la planète au niveau écologie et pour chaque point note ce que tu peux faire pour “couper les crédits”.
Et puis tu peux mettre tout ça dans les commentaires.

Passe une belle journée !
Nat’

réchauffement climatique, réchauffement global, CO2, effet de serre, pollution, nucléaire

Si tu as aimé cet article, n'hésites pas à le partager avec tes amis !

6 réflexions au sujet de « Réchauffement climatique et effet de serre … la question est chaude !!! »

  1. JEAN LOUIS

    Je reviens dans la discussion car je me rends compte que je me suis (trop ?) longuement exprimé sur le point 4 énoncé au début par Nat’ : à qui profite cette histoire de CO2 ?
    Concernant le dernier point proposé « que comptez vous faire en pratique ? » je dirais que, pour ma part, je me contente actuellement d’aller de plus en plus vers la sobriété. Que ce soit en alimentation, habillement, conso d’énergie… je lève le pied. Ma carte bancaire ne chauffe plus que pour du petit matériel de construction ou de jardinage mais aussi malheureusement ,en gas-oil car je suis en train de repérer/préparer ma migration future. Ce poste de dépense devrait ensuite diminuer…. Lorsque j’aurai atteint mon minima de conso et d’impact écologique, me restera sans doute à faire des choix plus radicaux, peut être même exclusifs concernant certains points comme la conso d’électricité ou de fruits non bios. Je m’engage sur un nouveau chemin disons progressivement. Voili voilou. A qui le tour ?

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Yo, ça c’est, à mon sens, la bonne manière; y aller tranquillement et progressivement, sans se perdre en route.
      Bonne continuation !!!

      Répondre
  2. JEAN LOUIS

    Hello Jan et Nat’
    Le sujet est certes d’envergure et dépasse à mon humble avis la question du CO2.
    J’ai quelques informations, comme tout le monde, mais je sais surtout que je ne sais pas tout.
    Alors j’imagine.
    J’ai fréquenté quelques artistes magiciens et illusionnistes qui m’ont fait voir comment on attirait l’attention du public sur la main gauche pendant que la droite préparait le tour suivant. Ils m’ont appris aussi que le public, toujours à se demander « comment il fait » est ensuite très déçu si on lui dévoile le truc.
    Alors, oui, malheureusement, je crois que pour ceux qui planent au dessus des sphères populaires, pour cette oligarchie bancaire qui joue au monopoly sur la carte du monde, qui détient l’essentiel du pouvoir financier, l’essentiel des médias et l’essentiel des hommes politiques influants, oui, pour eux, toute vérité n’est pas bonne à dire.
    Alors, quand on ne peut plus museler la voix de ceux qui observent, mesurent et alertent, le mieux c’est de canaliser ces informations pour en retirer si possible la paix sociale avec au passage, un bénéfice supplémentaire !
    Les premiers à casquer sont les européens qui, par leurs impôts, subventionnent de couteux programmes d’installation d’énergie renouvelable en sautant la case Recherche et Développement qui permettrait de faire baisser les coûts…….. mais aussi les bénéfices de certains.
    En même temps, les pays d’Afrique lancent pour 2016 un grand programme d’obligations « Réchauffement climatique » Voilà qui va permettre de récupérer ensuite les ressources de ces pays en échange d’équipements européens ou américains. Et le Grand Capital de dire « mais on a rien imposé nous, c’est eux qui ont demandé ! »
    Ils ont quand même proposé à certains pays de s’aligner (Yalta) mais certains comme l’Inde ont répondu que, à leur stade de développement économique, il n’était pas question de freiner pour le moment.
    En Afrique, les hausses de température et la désertification sont plus palpables alors quand en plus les médias vous disent que c’est parti pour durer et empirer.
    Je crois que chacun sur cette Terre voit le problème différemment selon son statut de passager sur le navire, un peu comme sur le Titanic.
    En 1912, le réputé indestructible, s’est fracassé sur un Iceberg. Le film de Cameron postule que l’accident aurait pu être évité si l’égo du propriétaire n’avait imposé une vitesse excessive au commandant.
    Les temps ont changé depuis, les « propriétaires » écoutent leurs conseillers en communication, modèrent leur égo et misent je crois beaucoup sur la communication/manipulation.
    S’il est vrai que réchauffement climatique il y a, peu importe pour eux finalement de savoir d’où cela provient et si ça va vraiment durer. Du moment que l’information est initiée par des scientifiques et que certains passagers, en fond de cale, en ressentent les premiers effets, alors le Grand Capital ne laissera pas la panique s’installer et passer l’opportunité de grands bénéfices.
    Contre la panique, un seul remède à leurs yeux je pense : temporiser.
    La température monte dans les soutes ? Pas de panique c’est un problème de gestion mécanique, le moteur, etc… on va trouver une solution, ça prendra du temps mais on devrait y arriver.
    Comment ça, ya rien à faire ? Ca viendrait du soleil ? Non mais vous voulez flanquer la panique et voir tous les passagers du fond remonter jusqu’aux ponts pour sauver leurs peaux ? Non, non, c’est un problème de moteurs qu’on a trop poussés. On va trouver une solution, patience.
    Après, à chacun d’entre nous de deviner de quels passagers il fait partie. En Europe, USA, Japon etc.. la plupart des gens sont dans les quais du haut, pas le plus haut bien sûr mais pas mal quand même. On a le temps de voir venir même si l’eau monte et puis on est pas trop loin des canots de sauvetage. On adhère à l’idée, on joue le jeu des crédits et on regarde le match à la télé. Et puis, on commence à regarder pour acheter du matériel EnR, souvent hors de prix, pour sa petite villa de banlieue.. etc
    A mon petit niveau, je sais que je ne sais pas tout, mais j’imagine que le Grand Capital est très bien organisé maintenant, et que comme tout un chacun les oligarques sont exposés aux caprices de la terre et du soleil, ou des astéroïdes qui nous frôlent.
    En 1912 déjà, les passagers du pont supérieur savaient qu’un imprévu est toujours possible, même si fort peu probable. Ils déambulaient sur le pont au milieu des canots de sauvetage, prévus uniquement pour eux, et même ces messieurs très riches savaient qu’avec quelques billets, voire toute leur fortune si nécessaire, ils parviendraient à détourner la règle ( les femmes et les enfants d’abord) pour sauver leur peau.
    Je crois que les choses ont évolué depuis mais dans leur sens. Ils ont de plus en plus d’argent pour monnayer leur survie si nécessaire et cet argent ils le retirent de qui ? Ben de nous pardi et de notre carte de crédit qui a maintenant plus de pouvoir que la carte électorale qui nous permet tout au plus de choisir les chiens de berger qui dirigent notre troupeau. Les bergers eux sont bien à l’abri, hors de notre vue, à faire enfler leur bas de laine et à surveiller la paix sociale et la moindre rumeur de CO2 qui pourrait leur profiter encore.
    Mais pour terminer : alors, dans le film de Cameron, quel passager suis-je et qu’est-ce que je compte faire ?
    Je te le dirai si on continue la conversation parce que vu la longueur du post hi, hi, je doute.
    Jean louis

    Répondre
  3. Jan

    Bien encore une fois une réaction de moi, mais ça commence déjà de se répéter, on tournoie.

    C’est important pour s’approcher au sujets comme celui de déterminer d’où on vient et quel chemin d’argumentation on va prendre. Est ce que le réchauffement climatique (par l’homme) n’existe pas parce qu’il ne sert qu’à des intérêts économique ou parce que les données ne le prouvent pas? Ça semble parait, mais c’est une grande différence.

    En premier cas il n’y a pas une possibilité de convaincre quelqu’un parce qu’on peut toujours dire que les données sont manipulées. En général je trouve ça une vision du monde triste et aussi un peu arrogant. On dit que chaque personne qui n’est pas d’accord avec mes idées et achetable, insincère, méchante. Pour moi ça me parle plus de la personne qui accuse que les inculpés. On a besoin d’une grande méfiance aux gens et en même temps on a confiance à une ou une dizaine de personnes qui croient de comprendre comment tous fonctionne.

    Bien sûr il y a de gens qui essaient de profiter d’un truc au maximum sans penser à long terme et aux autres. Et aussi il y a des gens qui se comportent pas correct mais forcé direct ou indirect par des situations de leurs vies. Mais je ne comprends pas pourquoi faire un procès d’intention à chaque personne qui aussi gagner l’argent avec son travail mais pas aux gens qui proclame ça. Pour chaque développement il y un intérêt d’argent. Il y a des parties qui profitent financièrement quand on reste au CO² et il y a des parties qui profitent financièrement d’une réduction.

    Une question intéressante pour c’est « Qu’est-ce qu’on a besoin pour prouver le réchauffement? Quelle façon de données et qui doit les présenter? » Si une de ces personnes qui parle d’un fraude va changer son opinion et dire tout à coup « Ah, je me suis trompé. J’ai regardé les données de lesquelles je pense qu’elles sont véritables et maintenant ça vraiment a l’air d’un réchauffement causé pour nous. » Est-ce qu’on va dire après « D’accord, bien, on s’est gouré. » ou est-ce qu’on va dire « On a lui acheté aussi maintenant. » ou « On lui intimide maintenant, alors il doit dire le contraire maintenant. »

    Donc pour éviter de créer une opinion à cause de croyance et confidence, nous regardons les données nous même. Et comme ça on voit que les arguments dans le film sont obsolètes ou faux, mal interprété. Beaucoup de choses elles font sens, mais ça ne dit pas qu’il y a une cohérence, que l’un cause l’autre absolut et exclusif.

    Je ne veux pas dire que les données ont changé beaucoup en sept ans, mais on a gagné encore plus des informations. Des nouvelles recherches, des nouveaux appareils, des nouvelles techniques. Plus de détecteurs, plus de satellites, des ordinateurs plus fort pour calculer des différents modèles avec différents données et possibilités. On a corrigé plusieurs fois, mais la conclusion central il reste jusqu’ à maintenant.

    Il y a aussi des recherches officielles de quelles on ne sait pas à quoi elles vont sert, les recherches fondamentales, et aussi des recherches qui vont dans des directions contraires, mais c’est claire que ce n’est pas si grand que dans les sujets où on veut savoir encore plus que ça qu’on a déjà trouver.

    Je ne comprends pas l’accuse de la vidéo. Elle même est le preuve qu’il n’y a pas une suppression. On a la diffusé à la télé en plusieurs pays. Je ne sais pas comment c’est en France, mais en Allemagne il y a aussi des informations de gens qui pense que le réchauffement est une arnaque dans les médias normales. Mais naturellement ça ne prend pas beaucoup de place parce que ces interprétations sont réfutés.

    Est-ce que tu as vu la vidéo avec les explications et lu les articles concernant le film? Il y a des explications pour la cohérence de température et CO². Aussi cette histoire du soleil et des volcans est corrigé et pas présenter correct dans la vidéo. C’est peut-être quelque chose pour faire des recherche soi-même. Essayer d’accumuler tous les informations disponibles concernant la production du CO² par les volcans et par nous.

    En plus je trouve bien expliquer que ce n’est pas une question de quantité en relation. La production du CO² par nous pendant les derniers ans n’est pas beaucoup comparé avec la circulation naturelle, mais c’est en plus. On ajoute tous à coup pas mal en plus dans un système équilibré.

    Oui, le réchauffement est une théorie. Mais c’est normale pour la science de produire des théories. On regarde tous qu’on a et on conclue, on continue et vérifie et falsifie. On ne parle pas de la vérité et d’un fin de connaissance.

    Bien, à la fin nous sommes d’accord quoi faire. Si on a décidé de vivre d’une façon naturelle et essaie de ne pas polluer et détruire, ce n’est pas nécessaire de s’occuper au CO², parce que c’est à la fin d’une chaîne des conséquences. Et pour couper les crédits c’est important de se couper soi-même de l’attraction de l’argent. Tant qu’on est convaincu qu’on a besoin d’argent pour vivre et réaliser ses rêves, tant qu’on veut avoir plus en plus d’argent on soutient tous les événements qui briguent l’argent.

    Ouf, un peu longue mon commentaire, mais j’espère que je suis arrivé de clarifier mon avis. Les discussion sur des sujets comme ça souvent se perdent dans la concentration aux intérêts des gens qui les présentent. Ce n’est pas mal de les regarder aussi, mais il me semble qu’ on choisie d’abord une coôé et après on reste immun pour les arguments des autres et on laisse tomber la raison parce qu’on est trop émotionnel à cause d’un ennemi déclaré et de temps en temps aussi pour se sentir supérieur, savoir plus que les autres.

    Répondre
    1. Nat' El Zéar Auteur de l’article

      Salut Jan, en fait ce que je veux dire, au final, c’est que l’essentiel c’est d’arrêter de polluer comme nous le faisons actuellement, et ne pas limiter notre attention au CO2.
      Il y a des pollutions bien plus graves que le CO2 (en supposant que ce soit un problème) qui passent complètement inaperçues parce que tout le monde est concentré sur le CO2.
      Et voilà… A tout bientôt

      PS : pour ceux qui ne le connaissent pas, Jan est Allemand; d’où la syntaxe souvent un peu libre.

      Répondre
      1. Jan

        Hehe, oui, syntaxe un peu libre, mais j’aime bien aussi écrire en Français pour m’améliorer. Peut-être un jour, tu me donnes des corrections 😉

        Ce n’est pas facile de dire quelle pollution ou quelle sujet est le plus grave ou plus urgent, mais en effet toutes nos mauvaises habitudes sont lié avec une production du CO²: Manger de la viande, consommer trop d’énergie, utiliser des voitures et avions, désirer tous le temps des nouveaux produits. Si on change des choses seulement de la manière pour réduire le CO², je suis d’accord, on ne regarde pas la grande image. Mais si on prend ces circonstances pour renouveler tous les processus, ça peut être un bon début.

        J’ai lu aujourd’hui un interview avec la scientiste Naomi Oreskes qui a écrit le livre Les Marchands de doutes. L’interview est en allemand et c’est trop pour traduire, mais aussi l’article de la wikipedia donne déjà une impression.

        Elle n’a pas des expertises au climat, mais elle a regardé les mécanismes avec lesquels les entreprises et les amis du néolibéralisme utilisent la science pour éviter de changement nécessaire pour notre santé, l’environnement, la société etc. Et que ce soit des scientistes disent que fumer n’est pas dangereux ou qu’il n’y a pas un réchauffement, ça fonctionne du même façon. Les intérêts de la finance et du capitalisme sont plus en perdition par un réduction du CO² que il peut gagner par ce chemin.

        J’ai appris que le fait qu’il n’y a que une minorité qui proclame une vérité et se ne retrouve pas dans les discussions quotidienne, ne permettre pas la conclusion que cette minorité est franche, en bon droit, correcte, opprimée.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *